Féline > Essais > Essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport THP 270 : relève assurée

Essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport THP 270 : relève assurée

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1.6 THP 27

Est-ce la digne remplaçante de la Peugeot RCZ R ? Découvrez sur Féline notre essai de la nouvelle Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport, la dernière compacte sportive du Lion animée par le quatre cylindres 1.6 l THP de 270 chevaux, qui allie polyvalence et sportivité…

Après avoir excellé avec feu la Peugeot RCZ R, et plus récemment avec la Peugeot 208 GTi 30th / Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport (dont vous pourrez retrouver les essais sur Féline), la division sportive de Peugeot remet son expertise au service d’un véhicule sportif de série. Cette fois-ci, c’est le nouveau best-seller de Peugeot, avec plus de 500 000 exemplaires écoulés dans le monde depuis son lancement il y a deux ans, qui reçoit le prestigieux label « by Peugeot Sport » : j’ai nommé la nouvelle Peugeot 308 II !

Exit la précédente Peugeot 308 GTi de première génération qui n’a pas connu le succès escompté, d’autant plus qu’aujourd’hui, la concurrence est particulièrement agressive : Renault Mégane RS, Volkswagen Golf R, Ford Focus RS, SEAT Leon Cupra, Honda Civic Type R… Pour y faire face, la nouvelle Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport sera officiellement lancée le 22 octobre 2015 : un lancement qui coïncide avec la fin de la production de la regrettée Peugeot RCZ, et de sa version survitaminée RCZ R… En effet, faute d’un nouveau coupé sportif dans la gamme du constructeur français, la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport prend désormais la place de la Peugeot RCZ R, et lui emprunte à l’occasion la recette qui a fait son succès, ainsi que sa motorisation 1.6l THP de 270 chevaux.

Et c’est très probablement l’une des nouveautés les plus attendues de cette année 2015… Nous avons voulu vérifier si la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport tenait bien toutes ses promesses : rendez-vous a été pris avec les équipes de Peugeot et Peugeot Sport au Portugal, dans la région de Porto, où nous avons pu essayer la dernière née de Vélizy sur route et sur circuit !

Essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport : le tour du propriétaire

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1.6 THP 27

Basée sur la Peugeot 308 GT qu’on ne présente plus, la nouvelle Peugeot 308 GTi joue la carte de la discrétion : en effet, si l’on met de côté ces superbes jantes de 19 pouces ainsi que l’exclusive peinture Coupe Franche de notre modèle d’essai (en option à 1 800 €), qui allie le Noir Perla Nera à la nouvelle teinte Rouge Ultimate, seul un oeil averti saura reconnaître cette 308 GTi, ou du moins la distinguer de la 308 GT.

En effet, à l’avant, la calandre et la large entrée d’air en partie basse sont spécifiques, et sont animées par un motif damier exclusif à la 308 GTi. En bas du bouclier avant, le jonc arbore une couleur rouge distinctive (mais demeure chromé sur les teintes de carrosserie rouges), tandis que les écopes d’air qui embarquent les clignotants défilants à LED sont toujours de la partie, et sont accompagnées par deux discrètes moustaches sur la GTi.

Des sigles GTi viennent orner les ailes avant, et l’on retrouve des jantes spécifiques « Carbone 19 » de 19 pouces : celles-ci dévoilent les énormes disques de freins ventilés (de 380 mm de diamètre à l’avant et 268 mm à l’arrière), animés par des étriers rouges siglés Peugeot Sport. A l’arrière, un badge GTi est également présent, ainsi qu’une jupe arrière spécifique intégrant deux larges canules d’échappement chromées, symboles de sportivité assumée.

Photo sièges baquet Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1

A bord, nous retrouvons également l’ambiance de la Peugeot 308 GT, déjà très cossue et bien équipée, avec seulement quelques spécificités sur la 308 GTi : de nouveaux seuils de portes siglés « Peugeot Sport » et badgés GTi sont de la partie. Le volant compact en cuir pleine fleur voit apparaître un insert en cuir rouge dans la partie supérieure de sa jante, et un badge « GTi » dans sa partie inférieure.

Mais le changement le plus flagrant à bord est la présence de ces deux superbes sièges baquet, alliant le TEP à l’Alcantara, et signés Peugeot Sport : ceux-ci sont parcourus par d’élégantes et sportives surpiqûres rouges, qui parcourent également l’ensemble de l’habitacle, que ce soit sur le volant, la planche de bord, les contreportes, les surtapis, le soufflet du levier de vitesses, ou encore l’accoudoir central.

Un ciel de toit de couleur anthracite, à l’allure plus sobre et sportive, est également issu de la 308 GT. Les incontournables de la nouvelle 308 sont également présents, tels que le Peugeot i-Cockpit et son écran tactile multi-fonctions de 9,7 pouces. Sans surprise sur la gamme 308, le traitement de l’habitacle est de très bonne facture, avec dans l’ensemble des matériaux de qualité et des finitions soignées.

Une mécanique mise au point par Peugeot Sport

Courbes moteur puissance/couple 1.6 THP 270 ch - EP6FDTR - Peuge

Mais plus que ces quelques artifices esthétiques qui distinguent la 308 GTi et la 308 GT, ce qui nous intéresse le plus au coeur de cette nouvelle Peugeot 308 GTi, c’est tout le travail technique qui a été mené par les équipes de Peugeot Sport : en effet, aucun détail n’a été négligé pour faire de la Peugeot 308 GTi une sportive redoutable !

Sous le capot, nous retrouvons le moteur EP6FDTR emprunté à la Peugeot RCZ R, qui est une évolution du bloc 1.6l THP du groupe PSA, qui a existé tout au long de sa carrière chez Peugeot, Citroën et DS en de très nombreuses versions allant de 125 à 270 chevaux, en passant par 165 et 205/208 chevaux sur les plus récentes Peugeot. Sur la 308 GTi tout comme la RCZ, pour lui permettre d’encaisser une puissance maximale de 270 chevaux, de nombreuses modifications ont été apportées : pour cela, des solutions issues du monde de la compétition et mises au point par Peugeot Sport ont été utilisées. Citons notamment une pression d’injection portée à 200 bars, des pistons forgés en aluminium, des bielles renforcées, des coussinets de bielle avec projection polymère, des vis de bielles renforcées, un système de refroidissement des pistons par une double pulvérisation d’huile sous leur structure, ou encore un collecteur d’échappement spécifique en acier capable de résister à des températures allant jusqu’à 1000°C !

Pour supporter le couple maximal de 330 Nm du moteur, la boîte de vitesses a également été empruntée à la RCZ R : il s’agit de la MCM R, qui est une version renforcée de la boîte mécanique à 6 rapports MCM qui équipe notamment le reste de la gamme Peugeot 308. Ce renforcement a été rendu possible grâce à deux arbres grenaillés et des pignons traités par carbonitruration profonde, un procédé thermochimique qui consiste à enrichir en carbone et en azote les pièces afin de les rendre plus résistantes. Enfin, le pont en sortie de boîte est raccourci au bénéfice des accélérations.

Pour tirer toute la quintessence de sa motorisation, la Peugeot 308 GTi a bénéficié d’un travail très pointu sur son châssis et ses trains roulants : tout le travail effectué sur la plateforme de la RCZ R a dû en effet être revu pour s’adapter à celle de la 308, qui repose sur la nouvelle plateforme modulaire EMP2 du groupe PSA. Légère, la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport n’affiche que 1 205 kg à vide sur la balance, soit un rapport poids-puissance record sur le segment de 4,46 kg/ch.

Moteur Peugeot 1.6 THP 270 ch - EP6FDTR

Les voies sont élargies pour atteindre 1570 mm à l’avant et 1554 mm à l’arrière, tandis que les jantes de 19 pouces « Carbone19 » spécifiques sont chacune plus légères de 2kg que les jantes de 18 pouces « Diamant » de la 308 GT, et sont chaussées de pneumatiques Michelin Super Sport en 235/35 R19. Celles-ci abritent un système de freinage performant et endurant, composé de disques de freins ventilés (de 380 mm de diamètre à l’avant et 268 mm à l’arrière) montés sur un bol en aluminium et pincés par des étriers à 4 pistons. La ligne d’échappement est quant à elle spécifique.

Sur le train avant pseudo-McPherson, le carrossage des roues a été porté à -1,67° (contre -0,6° sur 308), et l’articulation arrière du triangle voit sa raideur augmentée de 110 à 1800 daN/mm. L’intégralité de la suspension verticale avant est spécifique : raideur du ressort, tarage de l’amortisseur et butée d’attaque progressive, raidie et allongée. Enfin, la barre anti-dévers a été assouplie.
Sur le train arrière, la raideur de la traverse déformable et des filtrages augmente, passant de 30 à 500 daN/mm en latéral et de 170 à 490 daN/mm en vertical. Tout comme pour le train avant, la suspension verticale arrière est également spécifique : raideur du ressort, tarage de l’amortisseur, raideur de la butée d’attaque progressive.

Egalement emprunté à la RCZ R, le différentiel à glissement limité Torsen est intégré à la boîte de vitesse de la 308 GTi, afin d’améliorer ses performances dynamiques en virage : en répartissant instantanément le couple vers la roue la plus adhérente, il permet des vitesses de passage en courbe plus élevées, mais également de réaccélérer plus tôt en sortie de virage. Les assistances électroniques ont également été revues sur cette 308 GTi : les lois de direction assistée sont spécifiques, et l’ESP a été revu en étant plus permissif pour plus de sportivité, tout en pouvant être totalement déconnectable.

Enfin, non proposée en France mais disponible sur certains marchés européens, une version 250 chevaux de la Peugeot 308 GTi a également été développée : cette version « light » de la Peugeot 308 GTi dispose des mêmes caractéristiques que la 308 GTi 270, mais sa puissance maximale a été revue à la baisse, à 184 kW soit 250 chevaux. En outre, les disques de freins avant sont plus modestes (de 330 mm de diamètre), et les jantes sont identiques à celles de la 308 GT, des « Diamant » de 18 pouces chaussées de pneus Michelin Pilot Sport 3 en 225/40 R18. A bord, les sièges sont également identiques à ceux de la 308 GT. Toutefois, il est possible d’opter pour les jantes de 19″ et les sièges baquet spécifiques de la 308 GTi, en option.

Le tarif et les équipements de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1.6 THP 27

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport équipée du moteur 1.6l THP 270 ch est proposée à un tarif débutant à partir de 37 200 €.

Vous pourrez également y ajouter les options suivantes :

  • Alarme, superverrouillage et anti-soulèvement : 310 €
  • Caméra de recul : 260 €
  • Peinture métallisée : 630 €
  • Peinture nacrée (Blanc Nacré) : 820 €
  • Peinture Vernie (Rouge Ultimate) : 820 €
  • Peinture coupe Franche : 1 800 €
  • Toit panoramique en verre avec occulteur électrique séquentiel : 610 €
  • Lecteur CD : 150 €
  • Lecteur CD + Peugeot Connect SOS & Assistance : 440 €
  • Pack Hi-Fi DENON : 510 €

Nous vous invitons à consulter la liste complète des équipements de série de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport, en téléchargeant les fiches techniques à votre disposition ici même : Tarifs Peugeot 308 GTi.

Notre essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1.6 THP 27

Notre essai de la nouvelle Peugeot 308 GTi débute de manière assez sobre sur les autoroutes portugaises, où nous avons pu tester les qualités routières de la nouvelle compacte sportive du Lion : sur cet exercice, et malgré des jantes de 19 pouces et un châssis rigidifié, la voiture s’est révélée plutôt confortable, avec un volume sonore contenu à 130 km/h grâce à une insonorisation soignée… Peut-être même un peu trop, car en effet, la sonorité du moteur et de l’échappement ne sont que très peu audibles lorsque l’on roule à allure raisonnable. Une volonté de la part de Peugeot de faire de sa nouvelle 308 GTi une voiture polyvalente, ce qui n’est pas une mauvaise chose lorsque l’on sait qu’elle pourra aussi être utilisée dans la vie de tous les jours, et pas seulement pour décrocher des chronos.

Malgré une pluie battante et un vent latéral fort, la voiture est surprenante de stabilité, et la tenue de route est sans faille, digne de la réputation de la Marque au Lion. Le moteur, souple et coupleux, permet de s’insérer et de dépasser aisément, avec des reprises étonnantes qui nous dispensent de jouer avec la boîte de vitesses. Celle-ci est agréable à l’usage et précise, avec un étagement bien étudié. L’exercice est également concluant en ville, où l’on retrouve avec plaisir l’onctuosité du 1.6l THP : sans surprise, le petit volant compact et l’excellent rayon de braquage de la 308 permettent toujours d’évoluer et de manoeuvrer avec beaucoup de facilité.

En sortant de la ville, nous arrivons enfin dans notre voyage à une partie plus adaptée à la conduite de cette 308 GTi : les routes de montagne de l’arrière-pays de Porto ! Le matin-même, nous étions arrivés au Portugal avec des rêves de soleil et de chaleur en tête… Malheureusement, le temps en a décidé autrement et nous a gratifiés d’une pluie incessante et d’un brouillard particulièrement épais en altitude, nous handicapant sérieusement pour notre essai. Toutefois, la Peugeot 308 GTi a fait honneur à son emblème et nous a démontré ses qualités dynamiques, même avec ces conditions météo très difficiles.

Photo essai circuit Braga Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015

Lorsqu’on le sollicite, le quatre-cylindres 1.6l THP s’exprime avec beaucoup d’entrain, avec des accélérations franches et accompagnées d’une mélodie qui devient de plus en plus envoûtante à l’approche de la zone rouge : en effet, cette 308 GTi qui était très sage à bas régime se transforme radicalement, et bien que certains pourraient lui reprocher des accélérations trop linéaires, cette motorisation pleine à tous les régimes ne s’essouffle jamais, et devient encore plus rageuse à l’approche des 6000 tours/min, nous incitant à aller toujours plus haut : un comportement qui n’est pas sans rappeler un moteur atmosphérique, très étonnant pour une version turbocompressée !

Ici aussi, le petit volant du Peugeot i-Cockpit est un atout qui permet de placer la voiture avec une précision chirurgicale sur la route, nous donnant une impression de maîtrise du véhicule très rassurante, surtout sur chaussée détrempée. La lionne bondit de virage en virage avec une grande stabilité et un roulis quasiment inexistant. Le système de freinage nous assure également d’affronter la route avec sérénité, en nous permettant de ralentir la voiture avec beaucoup de mordant. La tenue de route est quant à elle excellente, bien que certains excès de zèle sous la pluie nous aient gratifiés de plusieurs petits dérapages en sortie de virage, heureusement sans gravité, l’ESP veillant au grain.

Pour exacerber notre enthousiasme, Peugeot propose également sur la 308 GTi le Driver Sport Pack de série. Comme sur le reste de la gamme 308, cet équipement permet de modifier le comportement de la voiture, en rendant plus réactive la pédale d’accélérateur et en raffermissant la direction, tout en apportant des informations complémentaires sur le combiné tels que la puissance et le couple délivrés, la pression du turbo ou encore l’accélération latérale. Malheureusement, la sonorité du moteur amplifiée de matière artificielle par les enceintes de la voiture est toujours de la partie, et comme nous l’avions évoqué lors de nos précédents essais, il aurait été appréciable de pouvoir désactiver cette fausse sonorité (sans perdre le bénéfice des autres apports du Driver Sport Pack), qui sur cette version GTi gâche d’autant plus le plaisir d’entendre la vraie mécanique s’exprimer.

Au chapitre de la consommation, nous avons relevé une moyenne de 6,5 l/100 km sur autoroute, 8 litres en moyenne lors d’un parcours mixte, et une moyenne qui peut atteindre les 12 litres en conduite plus sportive. Des chiffres qui restent somme toute assez raisonnables, compte tenu des performances qu’offre cette 308 GTi !

Photo essai circuit Braga Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015

Mais nous avons à ce stade rapidement atteint les limites de la voiture sur route ouverte… Pour aller encore plus loin, Peugeot nous a conviés sur le circuit Vasco Sameiro de Braga, au nord de Porto, pour quelques tours de piste ! L’occasion de tester en toute sécurité plusieurs exercices, tels que le 0 à 100 km/h effectué en 6 secondes, ou encore le comportement de la voiture dans les enchaînements de virages. En plus d’être plutôt réussis esthétiquement parlant, les sièges baquet spécifiques de la 308 GTi offrent un excellent maintien latéral, que nous avons également mis à l’épreuve de la piste.

Malgré la pluie et une piste grasse, la Peugeot 308 GTi a un comportement particulièrement sain : le freinage très puissant et endurant s’effectue sans déstabiliser la voiture, tandis que le comportement en courbe est redoutable d’efficacité : en effet, au delà de l’excellence du châssis de la 308 que l’on connaissait déjà, la présence des réglages spécifiques de la GTi et de l’autobloquant Torsen transforment totalement la voiture ! On se surprend alors à adopter un comportement encore plus incisif, en freinant tard et en rentrant plus vite dans les courbes, tout en réaccélérant plus tôt en sortie de ces dernières pour faire travailler le Torsen, qui assure une parfaite motricité. La voiture, rivée au sol et docile, exécute alors sans broncher et ne demande qu’à recommencer au virage suivant !

Lors de notre essai sous la pluie, comme précédemment sur route, seules quelques sorties de virages effectuées un peu vite se sont soldés par de petites glissades du train arrière, rapidement rattrapées pour repartir de plus belle. On imagine alors très facilement à quel point la voiture pourrait être encore plus agile sur une piste sèche… Un véritable plaisir à conduire, qui se lit d’ailleurs sur le visage de toutes les personnes qui ont eu la chance de l’essayer !

Que retenir de cet essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport ?

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) - 1.6 THP 27

La Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport réussit la prouesse de réunir, dans une seule et même voiture, une compacte polyvalente et utilisable au quotidien dans un confort bien dosé, mais également une sportive redoutable d’efficacité qui n’aura pas peur d’aller affronter les circuits ! Toujours signée des ingénieurs de Peugeot Sport, on y retrouve le comportement rageur et incisif de la Peugeot RCZ R, avec un peu plus de discrétion au niveau de la sonorité moteur et échappement, qui reste toutefois enivrante une fois haut perchée dans les tours.

Cette relative discrétion, alliée à une configuration plus habitable et pratique que la RCZ R, grâce à ses 5 portes, sera un excellent atout pour utiliser cette nouvelle Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport dans votre vie quotidienne. Un véritable coup de coeur pour cette nouvelle référence sportive qui coiffe avec distinction la gamme 308, et qui ne manquera pas d’aller déstabiliser ses concurrentes les plus agressives… En attendant l’arrivée d’une Peugeot 308 R HYbrid encore plus féroce !

On aime 🙂

  • Comportement et agrément de conduite
  • Voiture polyvalente alliant confort et sportivité
  • Excellent maintien des sièges baquet
  • Moteur sobre, fougueux et volontaire
  • Mécanique performante et endurante (châssis, freinage, Torsen…)

Les points faibles 🙁

  • Absence d’un frein à main mécanique
  • Sonorité artificielle du Driver Sport Pack
  • Absence d’une boîte automatique en option

Tout sur la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Pour en savoir plus sur la nouvelle Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport, nous vous invitons à découvrir notre dossier complet : Peugeot 308 GTi, où vous retrouverez toutes les informations sur la nouvelle compacte sportive du Lion : présentation, équipements, fiches techniques, tarifs et options !

Retrouvez également tous nos précédents essais de la Peugeot 308 II, et la nouvelle compacte du Lion n’aura plus aucun secret pour vous ! C’est par ici :

Nous espérons que vous avez apprécié cet article, et nous vous invitons à découvrir toutes les photos de notre essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport ci-après… N’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook, Instagram et Twitter pour rester informé de toute l’actualité de la Peugeot 308 !

Les photos de notre essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Découvrez toutes les photos de notre essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport :

Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015) Photo essai Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport (2015)

Toutes les Photos Essais Peugeot 308 GTi »
Toutes les Photos Peugeot 308 GTi »

Vidéo officielle : essai de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Toutes les Vidéos Peugeot 308 GTi »

Remerciements chaleureux à toutes les équipes de Peugeot et Peugeot Sport, pour leur disponibilité et leur confiance à l’occasion de ces essais internationaux de la nouvelle Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport au Portugal !

, , , , , , , , , ,


Soyez le premier à poster un commentaire

* Champs obligatoires