Féline > News > La Peugeot 508 RXH équipée du 2.0 BlueHDi 180 EAT6

La Peugeot 508 RXH équipée du 2.0 BlueHDi 180 EAT6

Peugeot 508 RXH BlueHDi 180

A la veille du lancement commercial de la Peugeot 508 restylée, la Marque au Lion nous présente une nouvelle déclinaison : la 508 RXH pourra désormais aussi être équipée d’un moteur thermique diesel, le 2.0 BlueHDi 180 EAT6…

Lancée en 2012, la Peugeot 508 RXH est une déclinaison « routière allroad » haut de gamme de la Peugeot 508, qui représente le fleuron de la marque au Lion. A son lancement, la RXH innovait dans le segment D avec sa chaîne de traction HYbrid4 mariant électricité et diesel, et qui développe un total de 200 chevaux.

Aujourd’hui, avec le restylage de la Peugeot 508 dont le lancement commercial est prévu le 10 septembre 2014, Peugeot élargit sa clientèle et annonce l’arrivée du moteur 2.0l BlueHDi 180 ch sur la finition RXH, qui viendra compléter cette nouvelle offre à partir de novembre 2014. La version HYbrid4 reste bien entendu toujours au catalogue.

Ce bloc 2.0 BlueHDi 180, qui répond aux exigences des normes Euro 6, est couplé à une boîte de vitesses automatique de dernière génération : l’EAT6 (Efficient Automatic Transmission), qui permet des passages de rapports fluides et rapides, et que nous avons déjà pu apprécier à bord de la nouvelle Peugeot 308 SW (retrouvez notre Essai Peugeot 308 SW BlueHDi 150 EAT6).

Peugeot 508 RXH BlueHDi 180

Les performances annoncées pour cette 508 RXH BlueHDi 180 sont plutôt confortables, avec un 0 à 100 km/h en 8,9 secondes et une vitesse maximale de 220 km/h, le tout pour une consommation mixte de 4,6 l/100 km et des émissions de 119 g de CO2/km.

La Peugeot 508 RXH BlueHDi 180 sera proposée au tarif de 43 000 €.

Au niveau des nouveaux équipements, outre les évolutions de style sur sa nouvelle face avant (et une face arrière redessinée sur les versions berline uniquement), la Peugeot 508 restylée bénéficie de projecteurs avant Full LED, d’un système multimédia SMEG+ à écran tactile 9,7" et des Peugeot Connect Apps, un système de surveillance des angles morts ainsi qu’une caméra de recul.

La nouvelle Peugeot 508 sera bientôt à l’essai sur Féline ! Nous ne manquerons pas de mettre à l’épreuve de la route ses nouvelles motorisations e-THP et BlueHDi, et de passer en revue les nouveautés du restylage… En attendant, pour tout savoir sur la Peugeot 508 restylée, nous vous invitons à redécouvrir nos précédents articles :

, , , , , , ,


5 commentaires sur "La Peugeot 508 RXH équipée du 2.0 BlueHDi 180 EAT6"

  1. david f dit :

    donc on va passer à un total de 217 ch … intéressant. Et l’ancienne boite de vitesse décriée (BMP6) est remplacée par la EAT6 apparemment réussie… doublement intéressant tout ça ! il ne manque plus qu’une nouvelle techno de batteries plus légères et/ou de meilleure capacité, et le cocktail sera parfait 😉

    • Féline dit :

      Bonjour David et merci pour votre commentaire,

      Attention le BlueHDi 180 ne remplace pas le moteur HDi qui anime la version HYbrid4 de la 508 RXH !
      Il s’agit d’une motorisation complémentaire, la gamme RXH proposera donc ces deux motorisations à partir du mois de novembre 2014 :

      508 RXH HYbrid4 : 2.0l HDi 163 ch + moteur électrique 37 ch = 200 ch au total, avec ETG6 (BMP6)
      508 RXH BlueHDi : 2.0l BlueHDi 180 ch, avec EAT6

      Voilà pour les précisions utiles 🙂

  2. david f dit :

    Oui effectivement c’est ce que j’ai compris après relecture de l’article 😉 et posté sur G+ 😉
    merci pour la précision.
    C’est d’ailleurs dommage que le 163ch ne soit pas remplacé sur l’hybrid4. Sans doute des contraintes techniques pour supporter 180ch + 37ch. Ou alors c’est la prochaine évolution au catalogue … 😉

  3. the_razmo971 dit :

    A quand une RXH essence hybride et 100% essence (avec le 1.6 ou le nouveau 1.8), il faut croire que quand on est fan de Peugeot et que l’on souhaite un hybride on est obligé de se tourner sur les diesel. C’est bête car cette 508 me plait énormément ainsi qu’à ma femme, mais nous serons obligé de nous tourner vers la concurrence. De plus il faut aussi attendre un long moment pour bénéficier de la nouvelle boîte automatique (qui à l’air d’être une petite merveille) sur les essences alors qu’il n’y a pas ce genre de problème si on prend un diesel, comme sur la 308 GT disponible en automatique sur la version diesel et si on souhaite l’avoir sur la version essence, il faudra attendre qu’elle soit disponible sur le 1.2 130. Cela ne m’empêchera pas de rester fidèle à la marque, mais je comprends aussi pourquoi certains sont partis même si les nouveaux modèles font revenir d’anciens fans ainsi que des nouveaux. Pour ma part, je compte sûrement prendre la future GT en SW (mais je tenterai d’essayer le RCZ pendant un petit moment) et un hybride essence en SUV de l’autre côté de la frontière. 
     Je voulais aussi connaître la raison de l’abandon des quatre roues motrices chez Peugeot, certes Peugeot est peut-être la marque qui en a le moins besoin, vu la qualité de son toucher de route. Mais cela permettrait de toucher une cible qui apprécie le genre et, cela raviverai les souvenirs de 405 MI16 4×4, 405 T16 et 205 T16 et sans oublier le partenariat avec Dangel. 
    Dernier point que je trouve étrange, Peugeot va avoir son « coupé 4 portes », il serait peut-être temps de montrer aux autres que Peugeot a toujours su faire des moteurs et proposer des motorisations nobles.

  4. the_razmo971 dit :

    J’oubliais, la 508 GT disponible en diesel seulement et pour finir, j’espère que le RXH va se débarrasser rapidement de la BMP6 (qui est bien si on n’appuie pas trop sur l’accélérateur) pour passer sur la magnifique EAT6 (je dois faire confiance aux journalistes car je n’ai pas encore eu la chance de l’essayer « demande d’essai à peine déguisée »)

Poster un commentaire

* Champs obligatoires