Féline > Essais > Essai nouvelle Peugeot 3008 II : le SUV de l’année ?

Essai nouvelle Peugeot 3008 II : le SUV de l’année ?

Essai nouvelle Peugeot 3008 II : le SUV de l'année ?

Nous avons pris le volant de la nouvelle Peugeot 3008 II : le SUV compact du Lion se renouvelle entièrement à l’occasion de sa seconde génération… Découvrez sur Féline toutes ses nouveautés !

Lancée au printemps 2009, la Peugeot 3008 de première génération adoptait un positionnement de crossover, à mi-chemin entre un monospace compact et un SUV. Son design assez audacieux ne lui a pas empêché de connaître le succès, avec près de 900 000 exemplaires écoulés depuis son lancement, sans compter que sa commercialisation se poursuit encore pour quelques temps sur certains marchés, dont la Chine.

Cette année, Peugeot dévoile désormais la seconde génération de la Peugeot 3008, commercialisée depuis mi-octobre : cette fois-ci, pour surfer sur cette silhouette très appréciée des clients du segment C, la marque au Lion a revu entièrement sa copie : fini le crossover, place à un SUV particulièrement affirmé, au look robuste, valorisant, et à la technologie dernier-cri. L’occasion de proposer pour la première fois une toute nouvelle génération du célèbre Peugeot i-Cockpit, complété désormais par un combiné 100% numérique.

Peugeot nous a donné rendez-vous sur les routes vallonnées de la région de Bologne, en Italie, pour découvrir son tout nouveau SUV : suivez notre visite guidée de la nouvelle Peugeot 3008 avec ce nouvel essai Féline !

Essai Peugeot 3008 II : le tour du propriétaire

Photo essai Peugeot 3008 II

Extérieurement, Peugeot a intégralement revu sa copie et nous offre sur cette nouvelle 3008 le look d’un véritable SUV, à la posture haute : cela se remarque notamment sur sa face avant, particulièrement statutaire, qui offre un capot horizontal nervuré, une imposante calandre verticale aux multiples inserts chromés, des feux avant Full LED évoquant les yeux du félin, de larges prises d’air suggérant la sportivité, sans oublier un large sabot alu en partie basse du bouclier pour le côté baroudeur, ainsi que l’emblème du Lion qui se dresse fièrement au centre de la calandre, comme sur les dernières productions de la marque.

De profil, les lignes sont à la fois épurées et musclées, avec un pavillon flottant qui se pare de noir brillant en option (le toit « Black Diamond ») afin d’alléger encore plus sa silhouette, et qui est souligné par un épais jonc chromé, se terminant par une crosse au niveau de la custode arrière et donnant naissance au becquet. Du chrome, on en retrouve également sur le bas des portières, soulignant avec élégance les protections en plastique noir qui ceinturent la caisse. L’ensemble est complété par un choix de larges jantes aluminium de 17 à 19 pouces, qui offrent un look valorisant et assez moderne avec un traitement bi-aspect pour certaines.

A l’arrière, le design de cette nouvelle 3008 est assez massif et imposant, mais l’ensemble sait faire preuve d’harmonie avec des lignes équilibrées. Les deux feux arrière à LED embarquent la signature lumineuse habituelle chez Peugeot avec les fameuses trois griffes du Lion, tandis que le bandeau en plastique noir qui relie ces deux blocs optiques allège visuellement l’ensemble. Toutefois, on regrettera la piètre qualité de ces plastiques noirs brillants, qui sont un véritable aimant à micro-rayures…

Photo intérieur i-Cockpit Peugeot 3008 II

A l’intérieur, l’ambiance futuriste de la première 3008 est réinterprétée, et Peugeot en profite pour nous offrir une toute nouvelle génération de son fameux i-Cockpit : celui-ci associe un volant compact, au design inédit et embarquant un double méplat, pour un look plus sportif et une visibilité accrue. L’écran tactile de 8 pouces, qui trône au centre de la planche de bord, permet de commander toutes les fonctions de la voiture et est complété par un ensemble de touches piano (les fameux « toggles switches ») qui permettent un accès direct aux fonctionnalités : lecteur multimédia, navigation GPS, climatisation, téléphonie, applications connectées, paramètres du véhicule…

Le combiné surélevé est toujours placé au dessus du volant : exit les aiguilles, celui-ci embarque désormais un écran numérique HD de 12,3 pouces, qui permet un affichage soigné et personnalisable, au look futuriste. Le conducteur peut choisir son mode d’affichage préféré parmi cinq choix possibles, et cet écran permet notamment l’affichage des informations de navigation GPS, ou encore des différentes aides à la conduite, directement sous les yeux du conducteur.

Dans l’ensemble, les matériaux sont soignés, même si nous devons déplorer quelques plastiques durs, comme il est désormais de coutume sur la plupart des voitures modernes. La finition est très correcte, mais nos modèles d’essais souffraient toutefois de quelques défauts d’ajustement, comme par exemple la baguette mal fixée au dessus de la boîte à gants, ou les boutons « toggle switches » qui ont tendance à avoir du jeu. Heureusement, les matériaux employés sont flatteurs, avec de nombreux inserts aluminium ou encore des garnissages soignés, et notamment sur la version GT où l’on retrouve des sièges cuir Nappa (ou bi-matière TEP/Alcantara) surpiqués du plus bel effet, ainsi que des inserts en véritable bois de chêne gris.

Les motorisations de la Peugeot 3008 II

Photo moteur diesel 2.0 BlueHDi 180 Peugeot 3008 II

Sous le capot, nous retrouvons les habituelles motorisations de la gamme Peugeot, avec une offre de blocs essence et diesel tous conformes aux normes Euro 6.

En diesel, nous retrouvons les motorisations 1.6 BlueHDi, avec deux versions : BlueHDi 100 et BlueHDi 120 chevaux, ainsi que les blocs 2.0 BlueHDi 150 et BlueHDi 180 chevaux. Sur certains marchés, le bloc BlueHDi 120 est proposé avec une version « Basse Consommation » qui lui permet d’afficher une consommation mixte de 3,8 litres / 100 km, soit des émissions de 100 grammes de CO2/km.

En essence, la Peugeot 3008 II propose en entrée de gamme le bloc 3 cylindres turbocompressé 1.2 PureTech 130, ainsi que le 4 cylindres turbo 1.6 THP 165, fabriqués à la Française de Mécanique.

Toutes ces motorisations sont associées en fonction des versions à des boîtes mécaniques à 5 et 6 rapports, ou à la nouvelle boîte automatique EAT6 à 6 rapports, disposant de la technologie Quickshift. Seul petit regret : nous aurions apprécié une gamme de motorisations essence plus large, avec un 1.6 THP 205 sur la version Peugeot 3008 GT par exemple !

Le tarif et les équipements de la Peugeot 3008 II

Photo navigation GPS écran tactile Peugeot 3008 II

A son lancement en octobre 2016, la nouvelle Peugeot 3008 est disponible en 5 finitions : 3008 Access, 3008 Active, 3008 Allure, 3008 GT Line et 3008 GT. Ses tarifs débutent à 25 900 € pour une 3008 Access PureTech 130 ch, pour atteindre les 41 650 € pour une 3008 GT BlueHDi 180 ch.

La Peugeot 3008 II bénéficie de nombreux équipements (de série ou en option selon la configuration) : citons notamment l’Advanced Grip Control, le Hill Assist Descent Control (HADC), le Driver Sport Pack, les sièges chauffants et massants, le toit vitré panoramique (enfin !) ouvrant, le système Hi-Fi Premium Focal, etc… Ainsi que tout un arsenal de systèmes d’aides à la conduite : Active Safety Brake, Alerte risque de collision, Alerte active de franchissement involontaire de ligne, Alerte d’attention conducteur, Feux de route automatiques, Reconnaissance des panneaux et préconisation, Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop (BVA), Système actif de surveillance d’angle mort, Visio Park (caméra 360°) ou encore la dernière génération de Park Assist.

A bord, l’écran tactile de 8 pouces est capacitif (il réagit à l’effleurement) et équipé du nouveau système multimédia NAC (Navigation Audio Connectée) du Groupe PSA, qui est compatible Mirror Screen, Apple CarPlay et Android Auto. Il dispose de nombreuses fonctionnalités connectées telles que la navigation GPS avec cartographie 3D TomTom, TomTom Traffic ou encore les packs Peugeot Connect. Un socle de rechargement par induction complète cet équipement afin de permettre la recharge sans fil des smartphones compatibles Qi.

Pour plus d’informations sur le tarif et les équipements, consultez nos dossiers complets : Équipements Peugeot 3008 et Tarifs Peugeot 3008

Notre essai de la Peugeot 3008 II

Photo essai dynamique Peugeot 3008 II

Lors des essais internationaux de la nouvelle Peugeot 3008 II qui nous ont emmenés dans la région de Bologne au nord de l’Italie, nous avons pu principalement essayer une Peugeot 3008 GT équipée du 2.0 BlueHDi de 180 chevaux avec boîte automatique EAT6, mais nous avons également pu prendre en main deux autres Peugeot 3008 équipées des moteurs 1.6 THP de 165 chevaux, également en boîte automatique EAT6, ainsi que le trois-cylindres 1.2 PureTech de 130 chevaux équipé d’une boîte mécanique BVM6.

Dès les premiers tours de roue et malgré son grand gabarit, la Peugeot 3008 II est particulièrement facile à mener, et notamment en ville avec son rayon de braquage très court. On notera toutefois une mauvaise visibilité directe vers l’arrière, due à la ceinture de caisse rehaussée de la voiture qui se ressent à l’intérieur avec des surfaces vitrées plus étroites à l’arrière : la caméra de recul ainsi que le système Visio Park de caméras 360° seront ici d’excellents alliés. L’insonorisation est soignée, et le confort est au rendez-vous avec un bon compromis entre tenue de route et fermeté de l’amortissement, même sur la monte la plus large de 19 pouces. On retrouve le plaisir de conduire du Peugeot i-Cockpit, avec son petit volant compact qui, associé à une direction assistée bien calibrée, permet une très bonne maîtrise de la voiture sur la route, et offre ce qu’il faut de souplesse pour les manoeuvres en ville.

Dès les premiers kilomètres effectués en dehors de la ville, nous abordons dans un premier temps la route avec appréhension : en effet, avec leur position surélevée et leur tendance à privilégier l’excès de confort plutôt qu’une tenue de route rigoureuse, les SUV sont habituellement peu agréables à mener, avec une forte tendance à prendre du roulis qui gâche le plaisir de conduite. A bord de cette nouvelle Peugeot 3008, ces craintes sont très rapidement effacées, à notre plus grande surprise ! En effet, comme à son habitude, Peugeot a fait ici un excellent travail sur les trains roulants et le châssis de son dernier SUV. On tient ici un équilibre particulièrement bien dosé entre le confort, la tenue de route ainsi que le dynamisme, avec toujours ce fameux toucher de route si cher à la marque au Lion. Le plaisir est au rendez-vous et les virages s’enchaînent même à vive allure sans aucun soucis, avec une prise de roulis particulièrement bien maîtrisée : la voiture reste stable et agréable à conduire en toutes circonstances.

Photo essai autoroute Peugeot 3008 II

Au niveau des spécificités de chaque motorisation, commençons d’abord par la version GT équipée du 2,0 litres BlueHDi de 180 chevaux : cette grosse motorisation diesel assez bruyante de nature se révèle assez discrète à bord de la nouvelle 3008, grâce à une insonorisation bien soignée. Le couple généreux de 400 Nm est disponible dès les plus bas régimes, et la puissance est largement suffisante pour concilier plaisir de conduite et sécurité pour tous vos dépassements, avec un 0 à 100 km/h avalé en 8,9 secondes. La boîte automatique est réactive, avec des passages de rapports souple et rapides qui savent se faire oublier. Une version à choisir pour les gros rouleurs et autres amateurs de moteurs onctueux à souhait.

La version essence 1,6 litres THP de 165 chevaux offre également bien des avantages, avec un silence de fonctionnement très appréciable, ainsi qu’un couple (240 Nm) et une puissance suffisants pour affronter les routes les plus exigeantes : comme sur la GT, le 0 à 100 km/h est effectué en 8,9 secondes. Toutefois, la boîte automatique possède ici un comportement légèrement différent : les rapports semblent avoir été allongés, probablement au bénéfice des consommations et émissions de CO2, véritable obsession des constructeurs automobiles contemporains… Sur la route, cela se traduit par une réactivité moindre en conduite sportive, mais la boîte reste très agréable lors d’une conduite plus calme. Une version à privilégier pour plus de polyvalence !

Enfin, la version équipée du trois-cylindres essence 1,2 litres PureTech de 130 chevaux offre également, et c’est surprenant, des prestations très correctes. En effet, avec sa légèreté (1250 kg à vide, soit 215 kg de moins que la 3008 BlueHDi 180 !), la voiture est vive et réactive, et les accélérations sont suffisantes pour le quotidien avec un 0 à 100 km/h effectué en 10,8 secondes. La sonorité caractéristique du trois-cylindres est rugueuse mais pas déplaisante, et elle ne se révèle pas trop présente à bord avec une insonorisation tout aussi soignée. Attention toutefois à sa consommation, qui s’envole en pratique à plus de 7,5 litres, alors que Peugeot annonce modestement 5,1 litres aux 100 km.

Si l’on devait retenir un point négatif sur l’expérience de conduite de la nouvelle Peugeot 3008 ? L’ergonomie des commandes de boîtes de vitesses est agaçante. En effet, sur la boîte mécanique BVM6, le pommeau a une forme assez particulière, avec une partie supérieure en cuir et une partie inférieure en métal aux arêtes saillantes, ce qui rend la prise en main difficile et nous force à adopter une position du poignet pas vraiment naturelle. Le problème est également présent sur la version boîte automatique EAT6 à 6 rapports, avec un levier au design certes futuriste, mais particulièrement difficile à prendre en mains : toutefois, s’agissant d’une boîte auto, le problème est moins gênant car nous n’avons pas besoin de manipuler constamment ce levier. C’est assez surprenant, car Peugeot sait habituellement bien soigner l’ergonomie de leurs postes de conduite. A force de vouloir aller trop loin dans les détails qui sortent de l’ordinaire, Peugeot a fini par oublier l’essentiel qui a fait sa force depuis de longues années : un design au service avant tout de l’ergonomie et de l’expérience de conduite… Fort heureusement, ce petit détail agaçant n’enlève en rien les nombreuses autres qualités de la voiture !

Que retenir de cet essai de la Peugeot 3008 II ?

Photo essai route Peugeot 3008 II

Au final, on ne se trompera pas en affirmant que cette nouvelle Peugeot 3008 est un bon cru. Côté design, c’est une réussite avec un look de SUV enfin affirmé, affichant un bon équilibre entre élégance et sportivité. Côté équipements, l’offre est pléthorique et n’a pas à rougir de la concurrence. Côté expérience, le Peugeot i-Cockpit est ce que vous pourrez trouver de mieux sur le marché en termes d’ergonomie et d’expérience de conduite. Et enfin côté conduite, la Peugeot 3008 a tout bon avec un excellent compromis entre confort, tenue de route et comportement dynamique : le fameux toucher de route fidèle à Peugeot est toujours au rendez-vous, et contribue à mettre le plaisir de conduite au premier plan, pour le plus grand bonheur de son conducteur !

Malgré de petits défauts d’ergonomie et de finition, la nouvelle Peugeot 3008 dispose de solides arguments pour affronter sereinement sa concurrence : elle n’aura aucun mal à se hisser sur le podium de sa catégorie. Enfin, l’offre de motorisations est cohérente, mais on regrettera toutefois l’absence de versions essence plus sportives, et notamment une version GT équipée d’un 1,6 litres THP de 205 chevaux (comme sur la Peugeot 308 GT), mais notez qu’une version hybride essence rechargeable sera prochainement dévoilée à l’horizon 2018.

On aime 🙂

  • Design de SUV affirmé et équilibré
  • Agrément de conduite et comportement dynamique
  • Expérience de conduite inédite avec l’i-Cockpit
  • Présentation et équipements valorisants

Les points faibles 🙁

  • Quelques problèmes de finition
  • Mauvaise visibilité arrière
  • Manque de motorisations essence plus performantes

Tout sur la Peugeot 3008 II

Pour en savoir plus sur la nouvelle Peugeot 3008, nous vous invitons à découvrir notre dossier complet : Peugeot 3008, où vous retrouverez toutes les informations sur le SUV compact du Lion : présentation, équipements, fiches techniques, tarifs et options !

Cet essai a été réalisé par Tran de Féline. Nous espérons que vous avez apprécié cet article, et nous vous invitons à découvrir toutes les photos de notre essai de la Peugeot 3008 II ci-après… N’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook et à nous suivre sur Twitter, Instagram et Google+ pour rester informé de toute l’actualité de la Peugeot 3008 !

Les photos de notre essai de la Peugeot 3008 II

Découvrez toutes les photos de notre essai de la Peugeot 3008 II :

Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016) Photo essai Peugeot 3008 II (2016)

Toutes les Photos Essais Peugeot 3008 II »
Toutes les Photos Peugeot 3008 II »

, , , , , , , , ,


Soyez le premier à poster un commentaire

* Champs obligatoires

Rejoignez la communauté !

Si vous appréciez Féline, rejoignez-nous en cliquant sur ces boutons pour suivre toute notre actualité sur les réseaux sociaux !

Powered by WordPress Popup