Féline > Essais > Essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 : mise à jour de rigueur

Essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 : mise à jour de rigueur

Photo essai Peugeot 308 1.2 PureTech 130 EAT8

La Peugeot 308 évolue pour se conformer aux nouvelles normes européennes. Parmi les nouveautés, le 1.2 PureTech de 130 chevaux se met à jour et s’offre à cette occasion une boîte automatique EAT8 à huit rapports : retrouvez notre essai de cette nouvelle version sur Féline !

L’été dernier, le best-seller de la marque au Lion, la Peugeot 308, s’est offert un restylage avec une nouvelle face avant plus affirmée, tout en mettant à jour ses équipements et technologies embarquées. Sous le capot, la mécanique évolue subtilement, avec un nouveau 1,5 litre diesel BlueHDi de 130 chevaux, tandis que les motorisations 2,0 litres diesel BlueHDi de 180 chevaux et 1,2 litre essence PureTech de 130 chevaux évoluent pour se conformer aux normes Euro 6.c.

C’est cette dernière que nous avons pu prendre en mains, à l’occasion de son lancement en concessions ce mois-ci. Sans nous attarder sur les évolutions du restylage dont nous vous avions déjà parlé lors de notre précédent essai de la Peugeot 308 restylée, intéressons-nous aux nouveautés de cette nouvelle 308 PureTech 130 EAT8 !

Essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 : quoi de neuf ?

Photo moteur essence 1.2 PureTech 130 ch Peugeot 308 (2018)

Le célèbre moteur trois cylindres essence 1.2 PureTech, qui a été élu Moteur de l’Année à de nombreuses reprises, s’offre cette année une évolution afin de se conformer aux nouvelles normes Euro 6.c., qui impose que les émissions d’oxyde d’azote (NOx) en conditions réelles ne dépassent pas 2,1 fois celles relevées sur banc d’essais. En réalité, Peugeot a d’ores et déjà anticipé les normes Euro 6.d en appliquant dès aujourd’hui le coefficient 1,5 qui ne sera imposé qu’en 2020.

Dans le détail, le 1.2 PureTech 130 est un bloc trois cylindres en ligne essence turbocompressé de 1199 cm3, qui offre une puissance maximale de 130 chevaux à 5500 tr/min, pour un couple de 230 Nm à 1750 tr/min. Le passage à la boîte automatique EAT8 ne lui a apporté qu’un embonpoint de seulement 4 kg supplémentaires, soit une masse totale de 1,204 tonnes à vide.

Cette nouvelle boîte, développée en collaboration avec le spécialiste japonais Aisin, est désormais étendue à l’ensemble de la gamme Peugeot sur les motorisations Euro 6.c. Elle permet en théorie de réduire de 7% la consommation, notamment grâce a deux rapports supplémentaires et au passage automatique en mode Neutre (freewheeling), en toute transparence quand les conditions le permettent. Lors de la conduite, le convertisseur de couple assoupli promet un meilleur agrément et une plus grande fluidité.

Pour répondre aux nouvelles normes de plus en plus sévères, le bloc PureTech 130 évolue également avec l’apparition d’un filtre à particules, une injection directe poussée de 200 à 250 bars, une optimisation des turbocompresseurs, un catalyseur 3 voies traitant les émissions de CO2, de NOx et les hydrocarbures, ainsi qu’une optimisation des rendements en réduisant les frottements et retravaillant la recirculation des gaz d’échappement.

Notre essai de la Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8

Photo essai routier Peugeot 308 1.2 PureTech 130 EAT8

C’est toujours un plaisir de prendre le volant d’une Peugeot 308, et ce même cinq ans après son lancement : elle n’a pas pris une ride ! On y retrouve en effet le célèbre i-Cockpit de la marque, qui regroupe un petit volant compact, offrant une très bonne maniabilité dans les virages et pour les manoeuvres, un combiné placé en position haute qui permet une lecture sans quitter la route des yeux, ou encore un écran tactile regroupant l’ensemble des fonctionnalités de la voiture, qui permet à la 308 de proposer un habitacle soigné et particulièrement épuré.

L’arrivée de la boîte automatique EAT8 à huit rapports s’accompagne d’une nouvelle commande à impulsion, qui équipe déjà plus de 180 000 exemplaires des 3008 et 5008 : celle-ci est plus épurée mais également plus difficile à prendre en mains, la faute à des dimensions plus petites et à sa forme assez particulière. Fort heureusement, une seule impulsion vers l’arrière suffit pour enclencher la position « Drive », et la boîte peut également être commandée par les palettes au volant. Comme sur les autres modèles de la gamme Peugeot que nous avons pu prendre en mains, cette nouvelle boîte EAT8 tient toujours ses promesses sur la 308 : les changements de rapports sont discrets et rapides, et la boîte est bien étagée avec deux rapports supplémentaires permettant de rendre le moteur plus sobre et silencieux sur les longs trajets, notamment sur autoroute. La gestion de la boîte brille par son intelligence, et permet à la voiture de bénéficier à chaque instant du meilleur rapport correspondant à sa vitesse, afin de s’adapter aux différentes conditions de circulation rencontrées lors de notre voyage, comme par exemple en rétrogradant régulièrement lors du freinage à l’approche d’un rond-point, afin de permettre une relance plus efficace en sortie.

Sur la route, nous retrouvons toujours le plaisir de conduire une 308 : le célèbre toucher de route Peugeot est bien au rendez-vous avec un train avant précis, une agilité et une maniabilité sans faille, ainsi qu’un équilibre qui permet une excellente tenue de cap en virage. Le tout avec un sentiment de sécurité omniprésent, renforcé par un freinage à la fois mordant et endurant.

Photo essai route Peugeot 308 1.2 PureTech 130 EAT8

Le petit trois-cylindres PureTech de 130 chevaux est toujours aussi volontaire sur la 308. En effet, sans pour autant offrir le tempérament d’une sportive, les accélérations et reprises sont tout à fait adaptées à un usage polyvalent : les dépassements ne seront ainsi qu’une formalité, tandis que le 0 à 100 km/h est effectué en 9,8 secondes. Sa sonorité typique d’un trois-cylindres, assez rugueuse, se fait plutôt discrète à bord grâce à une insonorisation soignée.

Celle-ci pourra être amplifiée grâce au mode Sport, accessible d’une simple pression sur le bouton situé près du levier de vitesses : malheureusement, cette sonorité amplifiée artificiellement par les enceintes de la voiture s’avère assez envahissante à la longue, et il n’est toujours pas possible de la désactiver. Il vous faudra pour cela repasser en mode Normal ou Eco, tout en perdant les bénéficies du mode Sport : c’est fort dommage car celui-ci apporte de nombreuses améliorations accessibles d’une simple pression sur un bouton : la direction se raffermit, les accélérations sont plus franches, tandis que les lois de passages de la boîte de vitesses automatique sont revus, pour une conduite encore plus dynamique.

Au final, le comportement de la voiture reste assez similaire à la version PureTech 130 dotée de la boîte EAT6, avec deux rapports supplémentaires permettant d’optimiser le confort et les consommations sur autoroute. C’est assez rassurant puisque cette nouvelle version EAT8 sera amenée à remplacer l’EAT6 dans un avenir proche. Quant aux consommations, elles sont annoncées par Peugeot à 5,4 litres aux 100 km en cycle mixte : en pratique, nous avons relevé une moyenne de 7,2 litres aux 100 km lors de notre essai.

Que retenir de cet essai de la Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 ?

Photo boîte auto EAT8 Peugeot 308 1.2 PureTech 130 EAT8

Évolution plus que révolution, cette nouvelle boîte automatique EAT8 associée à la motorisation 1,2 litre PureTech de 130 chevaux permet d’offrir un excellent agrément de conduite à la Peugeot 308 : elle fait preuve de souplesse et de rapidité, et n’a pas à rougir de la concurrence des boîtes à double embrayage, souvent plus fragiles et coûteuses.

La compacte française s’est imposée dès son lancement comme la référence du segment en matière de comportement routier, avec son châssis affuté et son poste de conduite Peugeot i-Cockpit ergonomique et synonyme de plaisir de conduire, et cette nouvelle version nous le confirme à nouveau par sa polyvalence, avec un bon compromis entre les performances et le confort.

Même s’il est difficile de retrouver en pratique les 7% de gain en consommation promis par la marque au Lion, cette 308 ainsi motorisée reste plutôt sobre pour un trois-cylindres de cette puissance, mais attention toutefois à son appétit qui peut vite devenir bien plus glouton en conditions de circulation urbaine !

On aime 🙂

  • Comportement routier de référence
  • Ergonomie du poste de conduite
  • Agrément moteur/boîte

Les points faibles 🙁

  • Sonorité artificielle en mode Sport
  • Ergonomie du levier de commande de boîte
  • Banquette arrière ferme

Tout sur la Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8

Pour en savoir plus sur la nouvelle Peugeot 308 restylée, nous vous invitons à découvrir notre dossier complet : Peugeot 308, où vous retrouverez toutes les informations sur la berline compacte du Lion : présentation, équipements, fiches techniques, tarifs et options !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook et à nous suivre sur Twitter, Instagram et Google+ pour rester informé de toute l’actualité de la Peugeot 308 !

Les photos de notre essai de la Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8

Découvrez toutes les photos de notre essai de la Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 :

Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018) Photo essai Peugeot 308 II PureTech 130 EAT8 (2018)

Toutes les Photos Essais Peugeot 308 II »
Toutes les Photos Peugeot 308 II »

, , , , ,


Soyez le premier à poster un commentaire

* Champs obligatoires