Féline > Essais > Essai nouveau Peugeot Rifter : paré pour l’aventure

Essai nouveau Peugeot Rifter : paré pour l’aventure

Photo essai Peugeot Rifter 2018

À l’automne cette année, le nouveau Peugeot Rifter fera ses débuts avec une nouvelle génération encore plus attractive pour les familles et les loisirs. Nous en avons pris le volant sur les routes de la Côte d’Azur, pour découvrir le remplaçant du Partner Tepee !

Inventé par le Groupe PSA il y a plus de 22 ans avec le Citroën Berlingo, le segment des ludospaces reste plutôt discret, mais cela ne l’empêche pas de continuer à séduire les familles et les aventuriers à la recherche d’un véhicule spacieux, modulable et pratique au quotidien. La marque au Lion est assez active sur ce marché puisqu’elle en a déjà écoulé plus de 1,25 millions d’exemplaires (2,7 millions au total en incluant les versions utilitaires du Partner), avec les deux premières générations du Peugeot Partner Tepee.

Pour sa troisième génération, celui-ci change de nom et devient Peugeot Rifter, pour s’émanciper quelque peu du véhicule utilitaire Partner, qui conservera quant à lui son nom. Une philosophie initiée par l’Expert Tepee, lui-même renommé en Peugeot Traveller à l’occasion de sa toute dernière génération. Et pour continuer à séduire une clientèle toujours plus exigeante, le Rifter s’offre un look de baroudeur familial à mi-chemin entre un SUV et un monospace, et fait le plein de technologies embarquées.

Pour découvrir le nouveau ludospace baroudeur du Lion, nous avons pris le volant du nouveau Peugeot Rifter sur les routes de la Côte d’Azur, dans la région de Nice entre la France et Monaco… Découvrez toutes ses nouveautés sur Féline !

Essai Peugeot Rifter : le tour du propriétaire

Photo design Peugeot Rifter 2018

Même si l’on retrouve l’esprit et un air de famille certain avec l’actuel Partner Tepee, notamment au niveau des lignes de flancs et de la forme des vitres latérales, des feux arrière embarquant les trois griffes lumineuses du Lion, ou encore du hayon doté d’une lunette ouvrante, le nouveau Peugeot Rifter a su évoluer pour adopter un design plus affirmé, afin de conquérir une nouvelle clientèle aux goûts en perpétuelle évolution : pour ce faire, il emprunte de nombreux codes de l’univers des SUV, avec pour résultat un esprit baroudeur, tout en gardant ses aspects pratiques.

Disponible en deux longueurs (Standard : 4,40 m et Long : 4,75 m) qui se déclinent chacune en versions 5 et 7 places, le nouveau Peugeot Rifter conserve son volume à bord tout en restant dans l’air du temps, en se dotant d’attributs baroudeurs qui lui offrent un aspect plus robuste : citons notamment les protections d’ailes et de bas de caisse en plastique noir, les boucliers avant et arrière renforcés par des sabots en aluminium, ou encore une garde au sol rehaussée ainsi que de larges roues, de 17 pouces sur notre modèle d’essai.

La face avant du Rifter est désormais plus agressive et attrayante, afin de mieux intégrer ce nouveau ludospace baroudeur dans la famille grandissante des SUV du Lion. On y retrouve notamment une nouvelle signature lumineuse verticale à LED intégrée dans les optiques avant, une calandre avant cerclée de chrome, tandis que les flancs sont discrètement sculptés afin de lui offrir plus de muscle tout en mettant en valeur les passages de roues. Si les nouveaux Peugeot Rifter, Citroën Berlingo et Opel Combo partagent beaucoup de choses techniquement parlant, le Rifter se distingue par un esprit baroudeur plus valorisant, et résolument dans l’ère du temps.

Photo intérieur Peugeot Rifter 2018

Et cette distinction se poursuit également à l’intérieur, avec un habitacle spécifique uniquement disponible sur le Peugeot Rifter, où l’on retrouve bien entendu le célèbre i-Cockpit de la marque au Lion, qui équipe plus de 4 millions d’exemplaires de Peugeot à ce jour. Nous y retrouvons le volant compact à double méplat de la Peugeot 3008, ainsi que son écran tactile de 8 pouces, complétés par un combiné plus classique doté d’aiguilles, mais toujours optimisé pour une lecture au dessus de la jante du volant. Ici, pas de plastiques moussés à outrance : les matériaux restent simples, mais les finitions sont toutefois soignées.

Comme pour les précédentes moutures, la modularité est au rendez-vous sur le nouveau Rifter : nous y retrouvons un siège passager rabattable, trois sièges individuels au rang 2, qui s’escamotent simplement depuis le coffre grâce à une manette « Magic Flat » permettant de disposer d’un plancher plat. Sur la version longue, les deux sièges indépendants du rang 3 sont quant à eux coulissants, tandis que le volume de chargement affiche de 775 litres à 4 000 litres selon la configuration.

Les rangements ne sont pas en reste, avec de nombreux emplacements disséminés à bord : citons notamment les emplacements dans la console centrale, les portières, ou encore le pavillon et le coffre de toit, qui sont complétés par le nouveau toit vitré Zénith, qui se compose désormais d’une seule pièce agrémentée par un rangement translucide s’étendant sur la longueur de l’habitacle. En plus de la traditionnelle boîte à gants inférieure, le rangement fermé situé sur la planche de bord est réfrigéré et offre une capacité de 186 litres, grâce au déplacement de l’airbag passager vers l’avant du pavillon : pour vous donner une idée de sa capacité, il est même capable d’accueillir un ordinateur portable !

Les motorisations du Peugeot Rifter

Photo moteur Peugeot Rifter 2018

Basé sur la plateforme EMP2 de PSA, le nouveau Peugeot Rifter bénéficie des dernières motorisations du groupe, conformes aux normes Euro 6.c : voici en détail les différentes motorisations proposées :

  • 1.2 PureTech 110 ch BVM6
  • 1.5 BlueHDi 100 ch BVM5
  • 1.5 BlueHDi 130 ch BVM6
  • 1.5 BlueHDi 130 ch EAT8

Le tarif et les équipements du Peugeot Rifter

Photo écran tactile Peugeot Rifter 2018

À son lancement, le nouveau Peugeot Rifter sera disponible en 3 finitions : Rifter Active, Rifter Allure et Rifter GT Line. Celles-ci sont déclinées en deux longueurs : Standard, mais aussi Long qui vous demandera un supplément de 1000 €. Ses tarifs débutent à partir de 23 150 € pour un Rifter Active PureTech 110 BVM6 en version standard, pour atteindre les 32 300 € pour un Rifter GT Line BlueHDi 130 EAT8 en version longue.

De nombreux équipements sont proposés de série ou en option selon les finitions, avec notamment de nombreux systèmes d’aide à la conduite de dernière génération, inédits sur le segment. Citons notamment les : régulateur de vitesse adaptatif, surveillance des angles morts, reconnaissance étendue des panneaux, alerte active de franchissement involontaire de ligne, alerte attention conducteur avec surveillance par caméra, Active Safety Brake, contrôle de stabilité de l’attelage, feux de route automatiques, caméra de recul Visiopark 180°, frein à main électrique, accès et démarrage mains-libres… Sans oublier l’Advanced Grip Control doté du système d’assistance en descente HADC (Hill Assist Descent Control), ainsi qu’une version à quatre roues motrices développée en partenariat avec Dangel, qui devrait arriver ultérieurement.

Pour plus d’informations sur le tarif et les équipements, consultez nos dossiers complets : Équipements Peugeot Rifter et Tarifs Peugeot Rifter

Notre essai du Peugeot Rifter

Photo essai route Peugeot Rifter 2018

Lors des essais internationaux du nouveau Peugeot Rifter qui nous ont emmenés vers le sud de la France, dans la région de Nice et de Monaco, nous avons pu prendre en main un Peugeot Rifter Allure équipé du moteur trois-cylindres essence 1.2 PureTech de 110 chevaux, associé à la boîte mécanique BVM6 à six rapports.

Dès les premiers tours de roue, malgré une position de conduite assez haute mais qui ne manquera pas de séduire les amateurs du genre, le Peugeot Rifter brille par son comportement routier : les progrès face à la précédente génération sont remarquables, et on y retrouve une direction précise et une tenue de route sécurisante, tandis que les mouvements de caisse sont présents mais maîtrisés. Pour faire honneur à la réputation de Peugeot, le Rifter offre donc un meilleur compromis entre confort et tenue de route, là où par exemple, le Berlingo privilégiera le confort avant tout. En ville, le rayon de braquage avantageux permet de faciliter les manoeuvres et la circulation dans les rues les plus étroites.

Pour la première fois sur ce segment, Peugeot intègre son fameux i-Cockpit sur le Rifter, et c’est une exclusivité de la marque au Lion puisque Citroën et Opel n’en bénéficieront pas sur les Berlingo et Combo Life. On y retrouve donc l’ergonomie idéale du volant compact, associé à un combiné tête haute clairement lisible lors de la conduite. Ce petit volant n’est autre que celui qui équipe la Peugeot 3008 : il offre une excellente prise en mains et participe à l’expérience de conduite du Rifter, et fera sans aucun doute pencher la balance vers la marque au Lion si vous hésitez entre les trois nouveaux ludospaces cousins du Groupe PSA.

Le petit trois-cylindres 1,2 litre PureTech de 110 chevaux, déjà connu sur les autres modèles du Groupe PSA, est à l’aise sur le Rifter. Avec son couple plafonnant à 205 Nm, il offre une bonne souplesse à bas régime et des reprises confortables une fois lancé sur la route, même si ses performances restent modestes avec un 0 à 100 km/h avalé en 11,7 secondes. Mais qu’importe, ce nouveau ludospace n’a pas été conçu pour abattre des chronos, mais bien pour transporter toute la famille dans un confort soigné, aussi bien en ville que sur l’autoroute où l’on apprécie son insonorisation soignée. Il ne lui manquerait qu’une boîte automatique pour parfaire ses prestations : il vous faudra pour cela vous orienter vers le diesel BlueHDi de 130 chevaux qui est associé à la boîte automatique EAT8, en attendant son arrivée sur les motorisations essence.

Que retenir de cet essai du Peugeot Rifter ?

Photo essai nouveau Peugeot Rifter 2018

Loin de faire autant tourner les têtes que la nouvelle Peugeot 508 dans les rues de Monaco, le nouveau Peugeot Rifter est un ludospace simple mais attachant, qui ne manquera pas de séduire les familles et les esprits aventuriers qui ne pouvaient plus se passer de leur Partner Tepee. En effet, à une époque où les SUV sont omniprésents et plaisent aux automobilistes, Peugeot a conservé l’esprit du Partner tout en le renouvelant, avec un design soigné et agrémenté d’attributs de baroudeur.

Mais ce qui fait avant tout la force de ce nouveau Rifter, c’est que l’on y retrouve une expérience de conduite inédite sur le segment, grâce au célèbre poste de conduite Peugeot i-Cockpit qui permet une meilleure maniabilité ainsi qu’une conduite plus confortable, sans oublier sa plateforme EMP2 qui a su, une fois de plus, nous convaincre par son dynamisme et son équilibre, avec un typage un peu plus ferme sur le Rifter que ses cousins Citroën Berlingo ou Opel Combo Life, au bénéfice de la tenue de route.

Tous ces atouts, auxquels s’ajoutent une offre complète d’assistances à la conduite, devraient faire pencher la balance du côté des nouveaux ludospaces du Groupe PSA, et du Peugeot Rifter en particulier, face à une concurrence vieillissante et plus aussi attractive que ce nouveau Lion riche en style et en équipements.

On aime 🙂

  • Bon compromis confort / tenue de route
  • Modularité et aspects pratiques
  • Ergonomie de l’i-Cockpit
  • Nombreux équipements technologiques

Les points faibles 🙁

  • Position de conduite assez haute
  • Pas de boîte automatique sur le PureTech 110
  • Consommation en ville

Tout sur la Peugeot Rifter

Pour en savoir plus sur le nouveau Peugeot Rifter, nous vous invitons à découvrir notre dossier complet : Peugeot Rifter, où vous retrouverez toutes les informations sur le nouveau ludospace du Lion : présentation, équipements, fiches techniques, tarifs et options !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook et à nous suivre sur Twitter, Instagram et Google+ pour rester informé de toute l’actualité du Peugeot Rifter !

Les photos de notre essai du Peugeot Rifter

Découvrez toutes les photos de notre essai du Peugeot Rifter :

Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018) Photo essai Peugeot Rifter (2018)

Toutes les Photos Essais Peugeot Rifter »
Toutes les Photos Peugeot Rifter »

, , , , , , ,


Soyez le premier à poster un commentaire

* Champs obligatoires