Féline > Essais > Essai Peugeot 508 RXH 2.0l HDi HYbrid4 200 ch : « Tout chemin » mène à Rome ?

Essai Peugeot 508 RXH 2.0l HDi HYbrid4 200 ch : « Tout chemin » mène à Rome ?

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Retrouvez à l’essai sur Féline la Peugeot 508 RXH restylée, fleuron de la gamme Peugeot équipé du moteur diesel hybride électrique 2.0 HDi HYbrid4 200 ch !

Depuis mars 2012, la Peugeot 508 RXH s’affiche comme une grande routière à la garde au sol légèrement rehaussée par rapport au break classique (Peugeot 508 SW). Fraîchement remis au goût du jour, ce nouveau break de chasse vient renforcer son positionnement baroudeur et statutaire dans la gamme de la marque au Lion, et est prêt à affronter la concurrence notamment allemande (Audi A4 AllRoad, Skoda Superb Outdoor, Subaru Outback, Volvo XC70, VW Passat Alltrack).

Après avoir été présentée à Londres le 18 juin 2014, la 508 RXH restylée a été commercialisée à l’automne 2014. Produite en France à l’usine de Rennes, ce break met en avant le label « Origine France Garantie » tout comme ses petites sœurs 308 ou encore 3008.

Peugeot 508 RXH HYbrid4 : Présentation

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Proposée uniquement en silhouette break, la Peugeot 508 RXH en impose dans un premier temps par sa silhouette à la fois classe et baroudeuse. Affichant un style plus affirmé que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur que l’ancien opus, la nouvelle identité de Peugeot est clairement apposée ici et rend la voiture plus en phase avec la gamme actuelle.

En effet, on retrouve une face avant plus moderne notamment grâce aux nouveaux blocs optiques 100% LED à fond noir que l’on avait vu apparaître sur les 308 et 2008. Le Lion a lui été déplacé directement sur la grille chromée trapézoïdale supérieure au lieu du capot. Les nervures sur ce dernier ont été conservées tout comme la partie basse du bouclier, avec son sabot en chrome satiné, qui facilite le nettoyage et donne une bonne qualité perçue.

En ce qui concerne les feux diurnes, on retrouve toujours la signature lumineuse caractéristique sous forme de griffe procurant un regard personnalisé. Du coup, la face avant affiche moins de rondeurs, mais marque une rupture plus franche pour procurer une meilleure sensation de qualité. Tout cela confère donc une impression de robustesse mais aussi de raffinement et de pureté. Cela sied bien à l’ensemble, et Peugeot n’a donc pas négligé les rappels de la marque.

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Toutefois, nous ne notons pas d’évolution sur la malle arrière : les optiques arrière n’ont pas changé, et on ne pourra donc pas différencier la Peugeot 508 RXH restylée de la précédente génération vue de l’arrière, contrairement à la 508 berline restylée où de nouvelles optiques arrière à LED ont été apportés. Le coup de crayon aurait pu aller jusqu’au bout, pour un restylage plus complet.

Basée sur la 508 SW, la 508 RXH a les mêmes mensurations que celle-ci :

  • 4,828 mètres de longueur (4,829 m pour une 508 SW classique)
  • 2,068 mètres de largeur rétros ouverts et 1,864 mètre rétroviseurs rabattus

La spécificité se situe plutôt dans la garde au sol, où le RXH en affiche une de 18,4 cm au lieu des 14,8 cm du break 508 SW. Cet atout de taille combiné aux élargisseurs d’aile et bas de caisse noirs, de bonne facture, créent la différence et donnent ainsi une certaine prestance, une superbe allure surélevée sans trop en faire.

Intérieur Peugeot 508 RXH HYbrid4

A bord, l’ambiance a légèrement changé. On retrouve l’univers de la 508 SW avec une planche de bord un peu plus épurée : une rangée de boutons a été supprimée au niveau de l’autoradio. Cependant, nous sommes encore loin de la référence dans la gamme Peugeot, à savoir la 308, mais des efforts ont été faits sur cette 508 restylée.

L’atmosphère reste germanique avec une console de bord laquée. Le tableau de bord se pare quant à lui d’un revêtement sombre mis en relief par une bande horizontale grise aluminium du plus bel effet. La Peugeot 508 RXH met en avant « l’engagement premium » du site de Rennes par l’apport de matériaux dont la qualité perçue fait assez bonne impression : l’ensemble présente bien et les ajustements ne manquent pas de précisions.

La liste d’équipements de série est pléthorique contrairement à certains véhicules allemands qui nous forcent à piocher dans la liste d’équipements en option. On trouve donc le nouvel écran tactile 7 pouces, des feux 100% LED, l’ouverture électrique du coffre (assez lent), des sièges électriques et chauffants, le toit vitré panoramique idéal pour les places arrières, l’affichage tête haute, la climatisation bi-zone (la quadrizone est en option), l’accès et le démarrage sans clé (en option à 500€), un système Hi-FI JBL (en option à 700€) et surtout le système hybride HYbrid4 que nous aborderons plus tard.

Sièges cuir Peugeot 508 RXH HYbrid4

Toutefois, on sent le poids des années sur la 508, car pour un véhicule de ce standing, on ne trouve pas des équipements en série ou en option comme :

  • La détection de fatigue
  • Le MirrorLink
  • Le système d’ouverture du coffre automatique en passant le pied sous le pare-chocs arrière
  • La vision 360° degrés
  • L’alerte de franchissement involontaire de ligne
  • L’assistant de stationnement automatique (type Park Assist)
  • Le régulateur automatique de distance
  • La prise de courant 230V

On espère que la prochaine génération de la 508 proposera ce type d’équipements pour contrer la concurrence.
L’éclairage d’ambiance procure une sensation sympathique et agréable. Quant au toit vitré panoramique de série, les places arrière en profiteront pleinement. Ces dernières sont assez spacieuses que ce soit à 2 ou 3 adultes à l’arrière. L’espace aux jambes à l’arrière est assez vaste et permet d’envisager sans souci de longs trajets sans sourciller.

Tableau de bord Peugeot 508 RXH HYbrid4

Au niveau du poste de pilotage, une bonne position de conduite se trouve assez facilement via les possibilités de réglages électriques assez riches. Le volant tombe bien dans les mains. On lui reprochera une poussée d’acné avec la présence d’une multitude de boutons (redondants). Avec le restylage, il y en a toujours autant. On pourra également reprocher au premier abord le manque de rangements, surtout pour un véhicule à vocation familiale, même si les bacs de portières sont grands et profonds et qu’un nouveau vide-poches a été rajouté, suite à la disparition du bouton commandant le GPS, devenu maintenant tactile.

Quant au logement sous l’accoudoir central, il est adapté pour accueillir des clés ou des téléphones portables. Ce bac dispose même d’un port USB. La boîte à gant est assez grande et son volume est intéressant. Le combiné à l’arrière du volant s’illumine d’une jolie couleur blanche et n’est ni agressive ni épuisante à la longue, pratique pour les longs voyages en famille.

Il est possible de distinguer l’intérieur de son véhicule en choisissant l’un des garnissages proposés de série comme le mi-cuir Guérande, le mi-cuir Tramontane ou en option le cuir Lama et Alcantara, le cuir Club Nappa Frisson et le cuir Club Nappa Tramontane. Notre coup de cœur fut pour le cuir Club Nappa Tramontane qui équipait notre véhicule d’essai, et qui propose une très bonne assise que ce soit pour les passagers comme le conducteur.

Zoom sur : le système HYbrid4 Diesel-Electrique 200 chevaux

Moteur Peugeot 508 RXH HYbrid4

La Peugeot 508 RXH est depuis peu disponible avec le bloc diesel 2L BlueHDi 180 ch EAT6. Ce qui constitue la vraie différence entre ce moteur diesel de 180 chevaux et le système HYbrid4 se situe surtout au niveau de la technologie employée. L’un est purement thermique et l’autre est couplé à une solution électrique.

Nous allons nous attarder ici sur l’HYbrid4. Cette solution est une motorisation hybride composée d’un moteur thermique Diesel et d’un moteur électrique. Cette combinaison permet d’offrir une puissance globale de 200 chevaux et même d’une transmission intégrale, étant donné que la motorisation électrique entraîne les roues arrière. Ainsi, cela permet d’éviter la mise en place d’un arbre de transmission pour procurer la puissance aux roues arrière sans alourdir l’ensemble qui est déjà importante.

Ici, le bloc moteur Diesel répondant aux normes Euro 5 est le 2.0L HDi 163ch (DW10C) doté de 340 Nm de couple aux roues avant. Son turbo à géométrie variable à faible inertie lui permet d’être plutôt souple à bas régime mais manque d’être nerveux, même si les 340 Nm de couple maximum sont atteints dès 2.000 tr/min. Le poids de l’engin doit y être pour quelque chose. Positionné à l’arrière, le moteur électrique de 34 chevaux apporte un gain de couple jusqu’à 200Nm. L’addition de ces deux moteurs est accouplée à la boîte mécanique pilotée ETG6 (BMP6), malheureusement pas très réputée pour ses piètres prestations.

Consommation Peugeot 508 RXH HYbrid4

Au niveau des performances, selon les chiffres annoncées par Peugeot, la 508 RXH HYbrid4 abat le 0 à 100 km/h en 9,8 secondes et affiche une vitesse maxi de 213 km/h, le tout pour une consommation de 3.8 / 4,1 / 4 (urbaine / extra-urbaine / mixte) litres/100 km, soit des émissions de 104 g de CO2/km.

Notez que cette solution HYbrid4 ne serait pas renouvelée et devrait être remplacée à moyen terme par sa déclinaison Euro 6 en proposant un bloc moteur thermique essence en lieu et place du bloc diesel.

Quant à la 508 RXH équipée du 2.0 BlueHDi 180 chevaux Euro 6, elle abat le 0 à 100 km/h en 8,9 secondes et affiche une vitesse maxi de 220 km/h, le tout pour une consommation de 5.2 / 4,2 / 4,6 (urbaine / extra-urbaine / mixte) litres/100 km, soit des émissions de 119 g de CO2/km, selon les chiffres annoncées par Peugeot.

Le tarif et les équipements de la Peugeot 508 RXH HYbrid4

Ecran tactile Peugeot 508 RXH HYbrid4

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la Peugeot 508 RXH est disponible en France avec le nouveau 2.0l BlueHDi 180 ch à un tarif débutant à 43 000 € ou 47 550 € avec le système HYbrid4 Diesel – Electrique.

Ce ticket d’entrée peut paraître élevé pour une routière, mais en réalité ce tarif est plutôt bien placé face à sa concurrence : pour commencer chez Audi, il vous faudra par exemple plus de 56 000 € à équipements équivalents pour une Audi A4 Allroad Quattro Ambition Luxe disposant d’un 2.0 TDI clean Diesel 190 chevaux S tronic (boîte automatique). Chez Skoda, la Superb Offroad dotée du 2.0 TDI 170 ch DSG6 4×4 s’affiche à 42 285 €, mais il vous faudra compter plus de 2000 € d’options pour obtenir une offre comparable. Du côté de chez Volvo et sa XC70 D4(181ch) AWD Geartronic 6, il vous faudra rajouter plus de 16 000 € d’options.

La Peugeot 508 RXH dispose d’un équipement de série très complet, qui comprend notamment : le système multimédia SMEG à écran tactile couleur 7″ avec kit mains libres Bluetooth et fonction Navigation GPS, l’aide au stationnement avant et arrière, le frein de stationnement électrique, la vision tête haute, les sièges avant chauffants, les sièges à réglages électriques accompagnés du réglage de nez de coussin, le toit vitré panoramique, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur-limiteur de vitesse, les rétroviseurs rabattables, …

Coffre motorisé Peugeot 508 RXH HYbrid4

S’ajoutant à tout cela, notre modèle d’essai était équipé de toutes les options disponibles :

  • L’alarme et le super verrouillage
  • Les étriers de freins peints en noir
  • Les jantes alliage 17″ Chorus (disponible sans supplément)
  • La peinture métallisée
  • Le garnissage intérieur en cuir
  • L’air conditionné 4 zones
  • Le système Hi-Fi JBL
  • L’accès et le démarrage mains libres

Avec ses 4 890 € d’équipements supplémentaires en option, notre modèle d’essai est affiché au tarif de 52 440 €.

Le remplacement de la Peugeot 508, attendu pour 2017 et nommé en interne R8, devrait apporter un gros lot de nouveautés que ce soit sur un plan stylistique (silhouette coupée se rapprochant des Audi A5 Sportback et Mercedes CLA) mais aussi d’équipements novateurs.

En ce qui concerne les normes écologiques, bonne nouvelle ! La 508 RXH est considérée comme un véhicule hybride électrique. Les émissions de CO2/km du RXH HYbrid4 étant de 104 grammes, il est donc éligible au bonus écologique 2015 de 2 000 €, ce qui n’est pas négligeable et permet de garantir une remise supplémentaire lors de l’achat du véhicule.

Notre essai de la Peugeot 508 RXH HYbrid4

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Durant un weekend passé à Langrune-sur-Mer en Normandie, nous avons eu le plaisir d’essayer cette ravissante Peugeot 508 RXH Gris Haria, équipée du système HYbrid4 c’est-à-dire l’alliance d’un moteur Diesel 2.0L HDi 163ch (DW10C), d’un moteur électrique de 34 chevaux et de l’antédiluvienne boîte robotisée ETG6 (BMP6).

Au niveau du design, on a à faire sur cette RXH à une silhouette plus raffinée et plus affirmée pour un break surélevé, au point que cette lionne ne passe vraiment pas inaperçue aux yeux du public lors de nos déplacements.

Notre essai a tout d’abord commencé en ville. Dans ce parcours hostile, la 508 RXH se débrouille assez bien malgré son gabarit imposant. La direction est à la fois agréable et souple pour une routière plutôt habituée à se gambader sur l’autoroute. Cette RXH fait même preuve de silence à bord malgré son moteur Diesel et bénéficie d’une grande souplesse à bas régimes que ce soit en fonctionnement 100% électrique ou en redémarrant avec le moteur Diesel.

La solution « Stop and Start » est par ailleurs époustouflante puisqu’elle permet de couper le moteur, puis de le redémarrer sans vibrations particulières. Le rayon de braquage est optimal et permet de se faufiler facilement à travers les rues et les obstacles de la jungle parisienne. On notera que le système Zéro Emission Véhicule n’est pas assez endurant en ville et que son autonomie n’est pas conséquente, notamment si on la compare à celle d’une VW Golf GTE estimée à plus de 34 kms.

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Pour se garer en ville, vous pourrez compter sur la caméra de recul qui s’affiche sur l’écran de 7 pouces tactile. De façon précise, elle permet de se garer assez facilement. Par contre, il est inutile de compter sur elle la nuit ou dans des endroits peu éclairés, car le rendu sur l’écran tactile est trop sombre. Une lumière additionnelle n’aurait pas été un luxe. Toutefois, on peut encore compter sur les capteurs présents sur le pare-chocs, contrairement à des véhicules dotés uniquement d’une caméra. Les protections sur les boucliers avant et arrière sont inexistantes mais cette RXH n’ayant pas une vocation citadine, nous lui pardonnerons ces oublis.

A présent, sortons de la ville… Dotée de la chaîne de traction HYbride4, la Peugeot 508 RXH entend aller plus loin que sa cousine la Citroën C5 Cross Tourer qui n’offre qu’un kit esthétique typé baroudeur et une garde au sol rehaussée. Il ne faudra pas non plus vous attendre à obtenir des capacités particulières de franchissement, ceci n’étant pas son utilité première. Cette baroudeuse ira plus loin qu’un crossover traditionnel et pourra même vous sortir de certaines situations délicates via le mode 4WD disponible sur la molette. Sur la route, la 508 RXH n’offre pas le confort de suspension ni le moelleux exceptionnel d’une C5 équipée de la suspension Hydractive III+, mais avaler et enchaîner les kilomètres seront ses activités favorites qu’elle ne rechignera pas. Ses qualités routières sont en effet prédominantes : la 508 RXH filtre assez bien les irrégularités de la route que ce soit les trous, les dos d’âne, ou même les nids de poule.

L’autoroute sera même son domaine de prédilection : nous avons à faire ici à une bonne « routière ». Sa direction ne manque pas de précision et permet de maintenir le cap sans devoir remettre sans cesse de coups de volant. Le train avant ainsi que les réglages optimaux de l’amortissement permettent d’apprécier la très bonne tenue de route de cette automobile. C’est à la fois un vrai régal et un plaisir, au point que nous nous n’attendons pas à être à bord d’une routière. En allant un peu loin, on notera toutefois un comportement général assez linéaire et un peu pataud. Cela s’explique par le poids du véhicule : en effet, à vide, le véhicule pèse 1770 kg, ce qui est assez conséquent de nos jours.

Banquette arrière Peugeot 508 RXH HYbrid4

A bord, les sièges à l’arrière sont fermes et parfois glissants dans les virages tout en procurant un confort agréable. A l’avant, sur notre modèle d’essai, le siège conducteur est massant. Dommage que ce ne soit uniquement le siège conducteur. L’habitacle est assez lumineux grâce à l’imposant toit vitré panoramique qui procure un véritable puits de lumière. Les passagers à l’arrière se feront un plaisir d’en profiter durant les longs parcours.

Le coffre est quant à lui ridicule pour la gamme. En effet, à cause de la présence de la chaîne de traction HYbrid4, il n’offre que 400 litres, ce qui n’est pas suffisant pour une famille ou des départs en vacances. A titre de comparaison, sa petite sœur la nouvelle 308 SW propose un volume de 570 litres. Le moteur et les batteries électriques placés sur l’essieu arrière rongent le volume du coffre qui perd 160 litres avec le kit de dépannage par rapport à une 508 SW. La RXH n’oublie pas pour autant d’apporter une modularité ingénieuse puisqu’elle propose un système permettant de rabattre la banquette via des manettes placées dans le coffre.

Le voyage à bord de cette 508 RXH reste très agréable mais cela sera un peu plus contraignant sur de très longues distances pour 5 adultes de grand gabarit, à cause notamment de la taille importante du tunnel de transmission. La plus grande surprise de cet essai concerne les nouvelles optiques entièrement à LED, qui procurent un puissant éclairage permettant une vision optimale de la route, des panneaux de circulation mais aussi des bas-côtés. Le bloc optique est de plus parfaitement bien dessiné. Les essuies glaces balaient l’ensemble du pare-brise et permettent de se sentir en sécurité lors de grosses averses. Par contre, le capteur de pluie manque quelque peu de sensibilité car ils oublient parfois de s’enclencher.

Peugeot 508 RXH HYbrid4

Au volant, nous redécouvrons l’HYbrid4, technologie associant deux technologies dont une qui n’a plus trop le vent en poupe : l’électricité et le Diesel. HYbrid4 combine en effet un moteur Diesel sous le capot avant et un autre électrique, à l’arrière du véhicule. La prise en main se fait donc assez rapidement. Cette technologie même encombrante permet d’allier plusieurs modes de fonctionnement :

  • ZEV
  • Sport
  • Auto
  • 4WD

Le mode ZEV permet de rouler en tout électrique sans solliciter le moteur Diesel. Il est très efficient pour effectuer de courts trajets. Ce mode est limité en terme d’autonomie et pourra aller jusqu’à 65km/h. On regrettera tout de même que l’autonomie soit restreinte et que les batteries ne soient pas plus endurantes.

Le mode Sport rend le véhicule plus pêchu et permet de passer les rapports plus rapidement et délivrer davantage de puissance, que ce soit de la part du moteur électrique tout comme du moteur Diesel. En cas de besoin, vous pourrez toujours compter sur ce mode Sport, qui vous permettra d’entreprendre plus sereinement tous vos dépassements d’un simple appui sur la pédale de droite.

Le mode Auto est le mode le plus conciliant et adapté à une utilisation urbaine ou routière. Il coupe et redémarre le moteur à l’arrêt via le Stop and Start. De plus, il permet de démarrer et de lancer le véhicule une fois les batteries chargées.
Le système de récupération d’énergie lors du freinage ou de la décélération est remarquable, puisqu’il vous permettra lors de ces phases de recharger les batteries électriques. On se prend vite au jeu mis en valeur sur l’écran tactile 7 pouces. Ce fonctionnement procure des performances acceptables pour pallier au poids conséquent de l’automobile tout en contenant les rejets d’émissions et de consommation de CO2.

Le dernier mode 4WD permet une configuration 4 roues motrices et une sécurité renforcée en cas de faible adhérence. Cela ne sera pas un 4*4 à proprement parler, mais il pourra vous sortir d’une situation embarrassante comme un léger enlisement par exemple. Vous pourrez aussi profiter de l’écran déporté, qui vous permettra d’avoir les informations à portée de nez comme la vitesse, la direction à prendre.

Boîte ETG6 Peugeot 508 RXH HYbrid4

Avec la boîte pilotée ETG6, nous avons constaté des à-coups lors des changements de vitesse en boîte Auto. En Mode sport, les passages de rapports se font de manière moins brutale. Il est fort regrettable que Peugeot n’ait pas privilégié la nouvelle boîte EAT6, disponible sur le 508 RXH 2L BlueHDi 180, qui procure un meilleur agrément que l’obsolète ETG6 (BMP6).

Nous avons ressenti quelques claquements venant du moteur Diesel mais l’habitacle reste assez bien insonorisé. Au volant, vous vous sentirez en sécurité grâce au performant système de freinage, qui freine très bien l’ensemble de la voiture. La conduite au régulateur est assez agréable et est d’ailleurs plus économe d’après l’ordinateur de bord qu’en conduite classique.

Durant notre périple de plus de 700 km mélangeant parcours urbains embouteillés, route et autoroute, le véhicule a consommé en moyenne 5,7 l/100 avec une vitesse moyenne de 50km/h. Avec son réservoir de 72 litres, la 508 RXH est économique et vous affichera une autonomie supérieure à 1000 kms. Cette consommation est raisonnable mais pas si économique si on la compare au 2L HDi 180 : si vous faites principalement des parcours autoroutiers, privilégiez plutôt ce dernier.

Que retenir de cet essai de la Peugeot 508 RXH HYbrid4 ?

Essai Peugeot 508 RXH HYbrid4

Peugeot a réussi à nous « mener à Rome » dans le plus grand des conforts et avec grand soin, à bord de cette Peugeot 508 RXH. Proposée à un tarif contenu, elle ne craint pas la concurrence allemande ou suédoise surtout depuis ce récent et réussi restylage, qui la rend plus statutaire et élégante que la précédente monture. Ce break s’est d’ailleurs mis à la page avec un intérieur plus soigné, plus rigoureux et un écran tactile tout en conservant une habitabilité généreuse. On apprécie particulièrement son équipement de série très complet, ainsi que sa plastique de baroudeuse, sans oublier l’apport du système hybride.

En effet, le système HYbrid4 équipant cette 508 RXH nous a épatés par sa modularité, sa frugalité sur tout type de parcours et sa complémentarité. Il n’y a aucune concurrente directe à cette 508 RXH et même si l’originalité a à un prix, cette baroudeuse saura vous convaincre pleinement par ses nombreuses qualités et sa dotation riche en équipements.

On aime 🙂

  • Présentation cossue et finition intérieure flatteuse
  • Hayon à ouverture électrique
  • Atypique (aucune concurrente baroudeuse hybride)
  • Design extérieur valorisant
  • Optiques Full LED puissants
  • Système de récupération d’énergie au freinage

Les points faibles 🙁

  • Système de repli de la plage arrière capricieux
  • Agrément de la boîte BMP6 désagréable
  • Confort de suspension parfois ferme
  • Arrière du véhicule pas restylé
  • Autonomie électrique trop limitée
  • Trop de boutons sur le volant
  • Poids du véhicule (1770 kgs à vide)

Tout sur la Peugeot 508 RXH HYbrid4

Pour en savoir plus sur la Peugeot 508 RXH HYbrid4, nous vous invitons à découvrir notre dossier complet : Peugeot 508 RXH, où vous retrouverez notamment sa fiche technique complète !

Cet essai a été réalisé par Ruddy de Féline, avec la participation de Tran pour les photos. Nous espérons que vous avez apprécié cet article, et nous vous invitons à découvrir toutes les photos de notre essai de la Peugeot 508 RXH ci-après… N’hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook et à nous suivre sur Twitter, Instagram et Google+ pour rester informé de toute l’actualité de la Peugeot 508 RXH !

Les photos de notre essai de la Peugeot 508 RXH HYbrid4

Découvrez toutes les photos de notre essai de la Peugeot 508 RXH :

Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH Photo essai Peugeot 508 RXH

Toutes les Photos Peugeot 508 RXH »

Remerciements chaleureux à Aurélie Denizanne-Gicquel et Anthony Roux, de la Direction Marketing & Communication de la Marque, ainsi qu’à toutes les équipes de Peugeot, pour leur disponibilité et leur confiance !

, , , ,


Soyez le premier à poster un commentaire

* Champs obligatoires